À Condensation à l'extérieur des fenêtres.

Savez-vous d’où viens l’humidité?

L’air contient toujours un certain degré d’humidité, même l’air intérieur. L’humidité intérieure provient de la respiration, des plantes, de plusieurs produits et d’activités domestiques, comme votre système de chauffage, les humidificateurs, la cuisson et les douches. En fait, toute activité qui nécessite de l’eau, même le lavage des planchers, contribue à l’humidité dans l’air. Une habitation de 3-4 personnes génère ainsi quotidiennement plusieurs litres d’eau. Le climat peut aussi contribuer à la condensation. La condensation est plus susceptible de survenir dans les maisons où les températures de janvier descendent sous les 0ºC parce que l’écart entre les températures qui touchent les vitres de la maison est beaucoup plus grand. C’est normal qu’il y ait de la condensation au début de chaque saison de chauffage. Lors des mois humides de l’été, votre maison absorbe l’humidité et transpire ensuite lorsque vous commencez à chauffer. Ce n’est toutefois qu’une situation temporaire; après les premières semaines de chauffage, votre maison devrait s’assécher ce qui, à défaut de l’éliminer, réduira la condensation. Vous remarquerez le même scénario si vous avez fait quelques rénovations ou de la construction. À cause des hauts niveaux d’humidité que dégagent le bois, le plâtre et les autres matériaux de construction, votre maison transpirera durant les premières semaines de la saison de chauffage. Un autre facteur dans l’équation de la condensation, c’est le progrès. Avec les matériaux isolants et étanches à l’humidité  à haut rendement et la construction étanche que nous avons aujourd’hui, nous pouvons tous profiter d’une maison plus efficace thermiquement qui empêche le froid d’entrer, mais qui emprisonne l’humidité, produisant ainsi des niveaux d’humidité plus élevés et plus de condensation.

Comment se forme la condensation ?

La condensation sur les fenêtres est causée par un excès d’humidité ou de vapeur d’eau dans la maison. Lorsque la vapeur d’eau dans l’air entre en contact avec une surface froide comme un miroir ou une vitre de fenêtre, elle se transforme en gouttelettes d’eau appelées condensation. Toutes les maisons présentent occasionnellement des signes de condensation, comme une  légère buée sur les fenêtres, mais ce n’est pas une source de problèmes. D’un autre côté, une condensation excessive sur les fenêtres, du givre, de la peinture qui pèle, ou encore des taches d’humidité sur les plafonds et les murs peuvent être des symptômes de condensation excessive et d’éventuels problèmes qui endommageront votre maison. Nous avons tendance à remarquer la condensation sur les fenêtres et les miroirs en premier parce que la moisissure ne pénètre pas ces surfaces. Cette condensation n’est pas encore un problème, il s’agit simplement d’un indicateur que vous devez réduire l’humidité intérieure de votre maison.

Le problème ne provient pas de vos fenêtres

Vous vous demandez peut-être pourquoi vos nouvelles fenêtres de remplacement éconergétiques montrent plus de condensation que vos anciennes fenêtres qui laissaient entrer les courants d’air. C’est simple, vos vieilles fenêtres n’étaient pas étanches à l’air et permettaient à l’humidité de s’échapper. Maintenant que vos nouvelles fenêtres offrent une fermeture plus étanche, l’humidité supplémentaire dans votre maison ne peut s’échapper; par conséquent, vous percevez davantage l’humidité excessive. Les fenêtres ne causent  pas la condensation; elles empêchent plutôt l’humidité de s’échapper et offrent une surface où la condensation peut facilement se former. Ce phénomène ne constitue pas un défaut mais plutôt la preuve de la bonne isolation du vitrage.
Réduire l’humidité dans votre maisonLa meilleure façon de réduire la condensation est d’éliminer l’humidité excessive. Le tableau suivant montre les niveaux d’humidité recommandés et confortables durant les  mois d’hiver.

TEMPÉRATURE EXTÉRIEURE

-29˚C

-23˚C

-18˚C

-12˚C

-7˚C

HUMIDITÉ RELATIVE RECOMMANDÉE

15 %

20 %

25 %

30 %

35 % – 40 %

(L’humidité intérieure peut être mesurée avec un humidistat ou un psychromètre)

En éliminant l’humidité excessive dans  votre maison, vous pouvez très bien éliminer la plupart sinon tous les problèmes de condensation.

Voici  quelques trucs et conseils
* À chaque automne, enlevez vos moustiquaires dans vos fenêtres. La circulation de l’air sera beaucoup plus efficace près du vitrage et préviendra ainsi la condensation .

* Si vous avez des toiles, des rideaux, des tentures ou des stores, ouvrez-les régulièrement.

* L’air chaud de votre sécheuse doit être évacué à l’extérieur.

* Lors de la préparation des repas, faites fonctionner la hotte de la cuisinière.

* Lorsque vous prenez un bain ou une douche, faites fonctionner le ventilateur et/ou ouvrez la porte de la salle de bain.

* Aérez votre maison périodiquement. L’ouverture des fenêtres, pendant quelques minutes seulement par jour, permet à l’air vicié et à l’air humide de s’échapper et à l’air sec frais d’entrer sans nuire à votre chauffage.

* Assurez-vous que toutes les sources de ventilation vers l’extérieur sont fonctionnelles et utilisez ces ventilateurs pendant et après les activités qui produisent de l’humidité pour éliminer l’humidité excessive.

* Utilisez un déshumidificateur au sous-sol l’automne, le printemps et l’été.

* En hiver, utiliser le tableau pour régler correctement votre échangeur d’air ou l’humidificateur et équilibrer le niveau d’humidité dans votre maison.

* Limiter la quantité de plantes qui agrémentent votre intérieur. 

* Éviter d’abaisser la température intérieure.

* É
viter d’entreposer votre bois de chauffage au sous-sol.

* Localiser les grilles de ventilation aux bons endroits et vérifiez qu’elles ne soient pas obstruées.

* Ne pas fermer les stores ou les toiles pendant la soirée, ce qui permettra à la chaleur provenant du système de chauffage de réchauffer le vitrage.